contact@devenir-pompier.com www.devenir-pompier.com

Quelles études pour devenir pompier professionnel ?

etudes pour devenir pompier pro

Si venir au secours des personnes en danger est avant tout, perçu comme un geste d’altruisme, il y en a qui en ont fait leur métier. Les sapeurs-pompiers sont les héros de tous les jours qui apportent leur soutien en cas d’accident ou d’incendie afin de sauver les biens et les personnes. Il s’agit donc d’une activité très risquée qui doit être prise au sérieux.

C’est pour cela que « ne devient pas pompier professionnel qui veut, mais qui peut », car, avant d’y parvenir, il faut avoir fait des études allant dans ce sens. Si vous voulez savoir comment il faut s’y prendre pour devenir sapeur-pompier professionnel, le présent article contient toutes les informations qui pourraient vous intéresser. 

Qu’est-ce qu’un pompier professionnel ? 

Le pompier professionnel est un sapeur-pompier dont c’est le métier, l’activité principale. Le mot « professionnel » vient qui vient faire toute la différence, car un pompier peut être volontaire, et dans ce cas, il s’agit de son activité secondaire. On peut donc dire que le sapeur-pompier professionnel est un fonctionnaire au même titre que les médecins, les agents administratifs, les policiers, etc.

Il est employé par l’État ou par les collectivités territoriales. Comme tout travailleur de l’État, le sapeur-pompier professionnel a un salaire mensuel fixe. C’est surtout en cela qu’il se distingue d’un pompier volontaire qui est plutôt rémunéré soit à l’heure ou à la mission.

Puisqu’il s’agit de sa profession principale, le pompier professionnel passe ses journées à son travail en fonction des exigences du milieu. Parallèlement, le volontaire pompier a une autre profession principale avant de consacrer son temps restant à son activité secondaire.

Dans l’un ou l’autre des cas, on reconnaît la vocation de ces travailleurs pour ce corps de métier. Toutefois, la vocation seule ne suffit pas, car, il faut avoir suivi des études spécifiques pour aspirer devenir un jour, sapeur-pompier professionnel. 

Comment devenir sapeur-pompier professionnel ? 

Le métier de sapeur-pompier est un métier dont les conditions d’exercice peuvent être très pénibles. Il va sans dire donc que le professionnel doit faire montre d’une volonté inébranlable, mais aussi d’une force physique et sportive très impressionnante pour faire face aux situations les plus délicates.

C’est pour cela que dans ce corps de métier, les aptitudes académiques qui relèvent des études réalisées par le postulant ne représentent pas ses premiers atouts. Cependant, cela n’exclut pas le fait qu’il faille être diplômé pour postuler à un recrutement de pompiers professionnels. 

Les sapeurs-pompiers professionnels sont recrutés sur un concours surtout en cas de vacance de postes ou sur concours externe afin de créer une nouvelle promotion. Ici, il n’y a pas de niveau d’étude exigé pour intégrer le corps des sapeurs-pompiers professionnels.

La belle preuve, c’est le recrutement sur concours externe des sapeurs-pompiers volontaires ou des jeunes sapeurs-pompiers qui justifient de 3 ans d’activité sans la moindre condition de diplôme. Cette règle est basée sur le fait qu’un pompier volontaire ayant cette expérience est plus qualifié pour devenir professionnel plutôt qu’un simple diplômé.

Ce qui rejoint notre propos quant aux aptitudes physiques et académiques. Seulement, ladite règle est bien restrictive et concerne uniquement les pompiers volontaires ayant 3 ans d’expérience. Par ailleurs, les diplômes trouvent leur importance en ce sens qu’ils permettent de situer le grade du potentiel pompier professionnel.

Par exemple, le premier grade en bas de la hiérarchie est celui des sapeurs-pompiers de 2e classe. Il est seulement accessible pour les candidats ayant les niveaux de diplômes de Brevet de collège et de CAP. Par contre le concours externe pour le recrutement des pompiers professionnels pour le grade de lieutenant est ouvert pour les titulaires d’un bac +2 ou d’un bac +3.

Il est également important de notifier qu’un BTS spécialisé (tel que Criatp par exemple) représente un véritable plus pour progresser aussi bien en responsabilité qu’en spécialisation. Plus tard, une fois le rang des pompiers intégré, l’évolution de tout sapeur-pompier professionnel est relative non seulement à ses expériences et ses mérites, mais aussi à son niveau d’études.

D’où l’importance de faire des études importantes si vous souhaitez devenir un véritable pompier professionnel. En dehors de ce parcours académique, les lauréats retenus à la suite du concours doivent suivre une formation obligatoire de 10 semaines (environ 18 mois) à l’École nationale des officiers sapeurs-pompiers – ENSOSP. Cette formation est très importante et entre en compte pour les études à effectuer avant d’être officiellement pompier professionnel. 

Quelle est l’importance des études dans le métier de sapeur-pompier professionnel ? 

Comme précédemment mentionnées, les aptitudes physiques sont plus prisées dans le processus de sélection des potentiels pompiers. La raison, elle est très simple et plausible, c’est que l’exercice du métier est tellement dangereux qu’il requiert des capacités physiques hors du commun pour sauver les personnes et les biens en danger sans y laisser la vie.

Mais est-ce que ces seules potentialités suffisent pour faire de vous un sapeur-pompier complet ? Bien évidemment, non, et c’est ce qui représente la principale préoccupation de plusieurs personnes. En effet, il y a plusieurs aptitudes et vertus que l’on développe dans les conditions d’études académiques. 

La toute première chose est l’esprit d’analyse qui vous permettra non seulement d’apprécier les dégâts et le niveau de dangerosité de la situation à laquelle vous faites face en mission. C’est cette capacité qui vous permettra de mesurer les risques avant toute prise de décision. On distingue ensuite la capacité à trouver des solutions aux problèmes identifiés, méthode qui est plutôt très employée à l’école pour résoudre des problèmes d’ordre théorique.

Étant habitué à trouver des solutions en un temps relativement court, il serait donc plus facile à tout officier de réfléchir aux moyens à mettre en œuvre pour réussir la mission. D’un point de vue pratique, l’une des compétences académiques non négligeables est la maîtrise des outils digitaux qui sont aujourd’hui incontournables pour l’exercice du métier de sapeur-pompier.

Il existe également plusieurs autres compétences qui sont acquises lors du cursus académique, si bien que les diplômes qualifiants sont exigés pour tout aspirant à ce corps de métier. Les classes d’activités physiques et sportives sont d’ailleurs l’une des plus parfaites illustrations.